3 CHOSES À SAVOIR POUR RÉALISER UN MENU DE RESTAURANT :


1. Identifiez vos meilleures ventes

Pour constituer votre menu, vous devez prendre en compte ce qui plaît le plus à vos clients et ce qui est le plus rentable pour vous.

Observez ce que vos clients consomment et ce qu’ils préfèrent. Vous saurez alors comment organiser votre menu en fonction de leurs préférences et de ce que vous souhaitez vendre le plus.

Si un plat est particulièrement avantageux pour vous, mettez-le en valeur comme un choix recommandé par le chef ou comme plat le plus apprécié des clients.



L’ÉTOILE : plats très rentables et très populaires.

LE CHEVAL DE GUERRE : plats très populaires, mais peu rentables.

L’ÉNIGME : plats très rentables, mais impopulaires.

LE CHIEN : plats impopulaires et peu rentables


Les photos, les couleurs, les polices, les descriptions : ces éléments sont là pour vous différencier des autres restaurants.

Pour votre carte, essayez de ne pas avoir plus de :

- 7 entrées

- 10 plats

- 7 desserts

Pour simplifier la lecture et la recherche, organisez avec des rubriques (entrées, viandes, poissons, végétarien, desserts…)


❌ Nous vous conseillons également de ne pas utiliser le signe €.

Une étude de Cornell University a prouvé que quand le signe € est présent sur un menu de restaurant, il a un effet psychologique qui dissuade le client de dépenser davantage.

Si possible, ne mettez pas tous les prix dans une même colonne au risque d’attirer l’attention du consommateur dessus.

Avoir de belles photos est primordial. C’est l’élément qui capte l’attention.

Lorsque vous placez vos formules et vos plats, pensez au sens de lecture du menu.


2. Construisez votre menu de manière stratégique

Modèle conventionnel (Sweet Spots) vs Modèle linéaire (Sybil Yang)


Les différents formats :

Choisissez votre format en fonction de l’étendue de votre offre, mais aussi en fonction de la manière dont vous souhaitez l’illustrer.

Le format A4 (21x29,7 cm) 2 volets est l’un des plus répandus. Si vous proposez le bon nombre d’entrées, de plats et de desserts, vous aurez largement la place pour insérer vos offres et des photos d’illustration. Si vous faites le choix d’un format plus petit comme le A5 (15x21 cm), vous devez soit proposer moins de produits soit sacrifier quelques images.


3. Les avantages et les inconvénients des menus dématérialisés/numérique


Ils sont de plus en plus répandus sur les tables des pubs, bars et restaurants :

ce sont les fameux QR code.


Si le QR Code est un accessoire qui fait gagner du temps en vous évitant de distribuer votre menu, il n’est pas du goût de tous, ni toujours infaillible.


🔴 Les inconvénients du menu dématérialisé :

Imaginons ensemble le scénario « catastrophe » suivant. Une famille entre dans votre restaurant. Vous l’accompagnez jusqu’à sa table et l’invitez à utiliser le QR code présent.

L’un n’a plus de batterie dans son téléphone. L’autre vous demande un menu physique, car il ne sait pas utiliser les QR codes, la doyenne de la table n’a pas de smartphone et le plus jeune n’a plus de forfait internet pour consulter votre page. Est-ce vraiment si improbable ?


🟢 Les avantages du menu dématérialisé :

Grâce à lui vous pourrez modifier ou mettre à jour votre menu à tout moment.

Il vous sera également possible d’ajouter plus d’images de vos plats et si vous le souhaitez des vidéos.

Pour chaque plat ou boisson, il sera possible d’avoir une description, des informations sur la provenance des produits, les ingrédients et les allergènes présents. Avec de plus en plus de consommateurs soucieux de savoir ce qu’ils mangent, ces informations représentent un atout.


➡️ Malgré les quelques avantages de ce type de menu, vous comprenez rapidement ses limites. S’il est votre seul moyen de communiquer vos produits, vous risquez de rencontrer des problèmes de ce genre régulièrement.


Nous vous conseillons donc de toujours avoir des supports physiques de secours.

Ils sont infaillibles s’ils sont de qualité et bien protégés.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout