Pénurie des matières premières



Comme vous le savez sûrement, nous traversons en ce moment une pénurie de matières premières. Elle ne concerne pas seulement la France mais le monde entier.

Les raisons ? La pandémie a causé une baisse de production mondiale. À la suite de cela, la reprise économique a été bien trop rapide pour que l’offre suive la demande. Les coûts des transports ont été multipliés. Des tensions entre pays et des catastrophes naturelles sont survenues et voilà la recette de la flambée des prix des matières premières.


Plus de détails :


Celons l’ONU pour l’alimentaire et l’agriculture, les prix mondiaux des produits l’alimentaires n’ont jamais été aussi élevé depuis dix ans. L’indicateur FAO, qui mesure la variation mensuelle des cours internationaux d’un panier de produits alimentaires de base, continue à se rapprocher de son niveau-record (137,6 points). Le prix du panier moyen Français a augmenté de 4,7%. (+ 2,94% pour les pâtes, +1,44% pour le lait et pour le Blé de +15% à +30%)


Pour aider les Français, le gouvernement avait annoncé en octobre une aide exceptionnelle, nommée « indemnité inflation », de 100€ à destination des ménages les plus précaires (les demandeurs d’emplois, retraités ou invalides dont les revenus sont inférieurs à 2 000€ par mois). Elle a été supprimée mercredi 17 novembre par le sénat, puis finalement accepté mercredi 24 novembre lors d'un vote de l'Assemblé. Le parlement a approuvé définitivement "l'indemnité inflation" dont bénéficieront 38 millions de Français.


Les PME françaises, voient leurs prix d’achat et de ventes grimpés. Ils ajustent en permanence leurs stratégies depuis plusieurs mois et connaissent des délais de livraison de plus en plus longs et incertains. Les coûts de revient des transports ont augmentés ces derniers mois de 6,1 % en moyenne en France. Selon le CNR (Comité National Routier), le prix du gasoil a progressé de près de 24 % en un an. Les matières premières comme le bois, le plastique, le PVC, l’acier et le cuivre, indispensables à certains secteurs comme le BTP, connaissent des hausses de +30% à +50%. Les matériaux sont de plus en plus difficiles à obtenir et les dates de livraisons de plus en plus compliquées à prévoir.


En ce qui concerne la pénurie de bois, elle est causée par le dérèglement de la logistique due au Covid. Il est de plus en plus difficile d’obtenir du papier car on favorise la fabrication d’emballage cartons, papier hygiénique ou son utilisation dans le secteur du BTP. La demande de bois pour les rénovations et les constructions a fortement augmentée à la suite des confinements mais aussi car les États-Unis absorbent la plus grande partie des ressources en bois Européen pour la fabrication de maisons, alors que les matériaux manquent en France.


Pour la pâte à papier, on observe une hausse des prix de 48% depuis le début de l’année. Les petits imprimeurs et éditeurs sont aujourd’hui en danger! Les stocks se vident. Le papier est de plus en plus difficile à obtenir. Il connaît des délais de réapprovisionnement et de livraisons qui doublent, voire quadruplent, pour certains types de papier.


Cette année, les jouets pourraient eux aussi être confronté à une pénurie sur certains produits phares. Mais les marques européennes et françaises qui ont relocalisées leurs entreprises ne seront pas touchées par ce problème, mais risquent quand même de voir leur prix en hausse d'ici la fin de l'année, en raison des hausses de prix des transporteurs et des matières premières citées précédemment.



16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout