LES FORMATS NORMALISÉS



La norme internationale ISO 216 définit les formats de papier.

À l'exception notable des États-Unis et du Canada, cette norme est utilisée dans le reste du monde.


Ces formats ont été conçus pour que la largeur devienne la longueur du format suivant. Ils facilitent l’agrandissement, la réduction et la création.


Chaque format a un nom formé d’une lettre et d’un chiffre.

Le chiffre indique le nombre de fois ou le format inférieur a été divisé par rapport au plus grand côté du format supérieur.























Exemple :

le format A3 est de 29,7 x 42 cm. La division par deux vous donnera deux feuilles A4 (21 x 29,7 cm). Si vous la découpez à nouveau en deux, cela donne deux feuilles A5 (14,8 x 21 cm) etc.


Attention :

la division d’un format supérieur en deux formats inférieurs n'est correcte qu'à 1 mm près (quand on arrondi les décimales).


Les formats normalisés sont indispensables pour vos impressions.

Ils permettent à votre imprimeur et à votre graphiste de respecter leurs contraintes techniques, d’éviter les incompatibilités de formats et les déformations de proportions.


En les respectant, vous ferez des économies : de temps donc d’argent !




11 vues0 commentaire